Festival changement d’ère 6 juin Quinconces

Festival changement d’ère 6 juin Quinconces dans Les interventions changere 

Quelques jeunes issus d’une école de commerce se sont mis dans la tête de réaliser un évènement qui permettrait aux citoyens que nous sommes de nous sensibiliser sur  les enjeux du développement durable, de nous renseigner sur les évolutions en cours, sur les actions solidaires, les derniers vélos électriques, les actions de Greenpeace, les idées de recyclage et une foule de choses intéressantes et capitales pour l’évolution de notre société.

Cette manifestation fit pourtant moins d’audience que le multiplex qui couronnait la victoire des girondins, de qui, finalement, notre avenir dépend nettement moins. Mais, me direz vous, il faut bien s’amuser.

Ces jeunes se lançaient donc courageusement dans l’organisation du « festival changement d’ère » qui ouvrait ses portes le vendredi 5 juin sur la place des Quinconces, pour tout le week-end.

Infoplanète  était conviée à la « fête » pour présenter son travail. Alors que dehors, une pluie battante faisait obstacle aux potentiels curieux, quelques 15 personnes paraissaient attentives au déroulement de notre projection commentée  lors de notre 10ème conférence (Un anniversaire en quelque sorte).

La veille au soir, Mr Arthus Bertrand offrait à une large frange de la population mondiale la possibilité de comprendre ce qu’il se passe sur cette foutue planète avec son film « Home ». Nous étions heureux de constater que la quasi-totalité  des messages que nous véhiculons au fil de nos interventions sont en parfaite cohérence avec ce magnifique reportage.

Si avec ça, nous n’avons pas encore compris que nous sommes en danger imminent de grave crise sociale mondiale, voire d’une troisième petite tuerie internationale, alors retournons voir les Girondins, l’OM, l’inauguration du lancement du prochain protège seins en corail de chez Yves St Laurent  ou l’ile de la tentation en attendant le glas qui ne manquera pas de sonner, soyons en certain.

Si nous avons compris cela, changeons maintenant.

Laisser un commentaire